COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Dernière journée en mer pour Sam Goodchild

Neuvième et dernière journée en mer pour Sam Goodchild.

Le skipper de FOR THE PLANET est attendu ce soir, ou cette nuit, sur la ligne d’arrivée de « Retour à la base » à Lorient. Si la victoire de Yoann Richomme (Paprec Arkea) semble, sauf extraordinaire, acquise, le Britannique de l’écurie TR Racing fait ce qu’il faut pour entretenir jusqu’au bout une once de suspens quant au gain de la deuxième place. Déjà crédité cette saison de quatre troisièmes places pour autant de courses disputées (en compagnie d’Antoine Koch), Sam aurait-il décidé, pour sa première transat en solitaire en Imoca, de changer le Bronze en argent? Il s’y emploie avec une belle énergie et colle avec de plus en plus d’insistance au tableau arrière de Charal (Jérémie Beyou) bien calé à moins de 20 milles de son étrave. Le vent sur l’arrière de la dépression subie cette nuit, va tourner à l’Ouest et offrir aux deux solitaires une dernière opportunité de se placer judicieusement pour le dernier bord vers Lorient. Un sprint de vitesse pure s’engagera alors, contrarié sans doute par une mer très formée et cette houle d’Ouest de plus de 5 mètres. La sentence est attendue entre minuit et 4 heures du matin dimanche. Sam Goodchild, acteur de The Ocean Race en début d’année, passé sans transition au rôle de skipper de FOR THE PLANET, acteur majeur de cette saison en Imoca, pourra alors souffler enfin. Il aura de superbe manière contribué au développement et aux succès de l’écurie TR Racing voulue par Thomas Ruyant et par le Président et Fondateur d’Advens Alexandre Fayeulle, sous la houlette de Thomas Gavériaux.

Aux podiums de Sam, il convient naturellement d’ajouter les deux succès de Thomas Ruyant et Morgan Lagravière sur la Guyader Bermudes race et la Transat Jacques Vabre. La mutualisation des expériences, analyses et multiples échanges nautiques et sportifs au sein du Team ont incontestablement permis à ces quatre marins de s’exprimer au mieux de leurs formidables potentiels, et notamment à Sam, grande révélation de la saison, de s’installer avec sérénité dan le baquet d’outsider redouté du prochain  Vendée Globe.

Fermer