COMMUNIQUÉS DE PRESSE

FOR PEOPLE en contrôle

Rapide et inspiré dans ses choix de route, le duo Ruyant - Lagravière s’efforce, alors que l’arrivée en Martinique se rapproche à grande vitesse, de contrôler les redoutables foilers lancés à sa poursuite. S’il ne peut agir pour contrer le partisan du Nord, Teamwork.net, qui de son perchoir Nordiste vient de céder plus de 90 milles en 24 heures (relégué ce matin à 233 milles), FOR PEOPLE s’attache à conserver la meilleure place possible sur l’échiquier et protège « l’intérieur » du plan d’eau de ses rivaux Sudistes. Un jeu tactique qui monte en intensité avec chaque mille avalé à toute allure vers l’arc Antillais.

A moins de 800 milles de l’arrivée, Toto et Momo se gardent à droite, se gardent derrière, où leurs camarades d’écurie chez TR Racing, Sam Goodchild et Antoine Koch semblent se délecter à l’idée de venir les titiller sur le final. L’alizé, certes peu virulent, continue de souffler en direction de la Martinique, prenant de plus en plus d’Est, et imposant jusqu’au bout ce régime d’empannages qui aura marqué cette traversée de l’Atlantique depuis les Canaries. Thomas et Morgan savent que la clé d’un possible succès réside dans l’enchainement pertinent de ces lourdes manoeuvres. Contrôler, certes, mais sans oublier de tracer sa propre route la plus efficace vers l’arrivée. Ne pas ouvrir de porte, mais ne pas se laisser embarquer dans un marquage dont l’un ou l’autre des voraces adversaires pourrait profiter.

Tout au bonheur et au plaisir que leur procure leur incroyable machine, les pilotes de FOR PEOPLE abordent pourtant avec une décontraction trompeuse ce dernier chapitre critique d’une haletante Transat, comme si le résultat passait après la satisfaction d’avoir toujours et encore, apprivoisé et maitrisé la machine que Thomas pilotera dans moins d’un an sur le Vendée Globe.

Fermer