COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Go East young Man!

La sensation Sam Goodchild est en marche.

Le skipper de FOR THE PLANET, nouveau venu en IMOCA, et qui participe avec ce Retour à la base, à sa première course en solitaire sur son monocoque de 60 pieds, s’est toute la saison positionné dans le haut des classements. C’est une nouvelle fois en haut de l’échelle qu’on le retrouve à chaque classement depuis le départ voici trois jours de Martinique. Il poursuit en deuxième position le contournement d’une vaste zone de haute pression et infléchit franchement depuis cette nuit sa route vers l’Est. Le vent tourne au Sud Est et l’allure des protagonistes de tête accélère fortement. Sous le vent du leader Charal, Sam affirme être là où il le souhaitait, afin de ne pas trop s’approcher du centre de l’anticyclone et conserver le plus longtemps possible le meilleur angle et la meilleure pression du vent. Placement, vitesse, intelligence de course, résistance au mal, gestion du sommeil… le rookie réalise depuis le départ une performance majuscule face aux foilers les plus récents de la flotte. A une vingtaine de milles sous le vent du leader Charal (Jérémie Beyou), il joue sa chance avec aplomb et un flegme tout Britannique.

Sam Goodchild :
" Cela fait un moment que nous regardons les Bermudes. Nous allons aller le plus au nord possible et nous laisserons les Bermudes à notre gauche. Malheureusement, nous n'aurons pas le temps d'y prendre une tasse de thé. Nous virons enfin à l'Est et naviguons aussi vite que possible ce matin pour rester le plus longtemps possible avec une dépression. La journée d'hier n'a pas été facile. La mer était agitée et nous naviguions dans des vents instables en force. Beaucoup de réglages pour continuer à avancer rapidement dans les rafales. J’ai essayé de trouver le bon moment pour dormir. La direction a été plus au nord que prévu, ce qui nous a poussés plus à l'ouest. Nous devons faire avec. Je suis plutôt heureux pour l'instant. Le grand point d'interrogation est le repos. 2 ou 3 fois 20 minutes de sieste. Le corps s'y habitue ! Le vent passe de 8 noeuds à 20. Je me sens un peu fatigué. Quelques changements de voiles à venir. Il ne faut pas faire d'erreur. Hier, beaucoup de vagues courtes et abruptes, Ce n'est pas confortable. Le bateau tape. Il faut faire attention à ne rien casser. Ça devrait se calmer. J'ai hâte d'y être ! Je suis un peu surpris que FOR THE PLANET s'en sorte si bien face aux nouveaux bateaux. C'est très encourageant. La question est de savoir comment nous nous en sortirons quand l'état de la mer se calmera et que nous commencerons à naviguer au portant.
Des anticyclones apparaissent et les différences se feront après l'anticyclone et en allant vers l'Est. La course se décidera si nous portons les bonnes voiles avec le bon vent et si nous ne commettons pas d'erreur. »

🇬🇧 Go East young Man!

The Sam Goodchild sensation is on the move. The skipper of FOR THE PLANET, a newcomer to the IMOCA Class and taking part in his first single-handed race on his 60-foot monohull with this Return to Base race, has been at the top of the rankings all season long. And once again this week, he has been at the top of every ranking since setting out from Martinique three days ago. Currently in second place, he is continuing to round a vast zone of high pressure, and since last night has been heading sharply eastwards. The wind is veering south-easterly, and the pace of the leading protagonists is accelerating sharply. To leeward of leader Charal, Sam claims to be where he wants to be, so as not to get too close to the center of the high-pressure area, and to keep the best angle and wind pressure for as long as possible. Positioning, speed, race intelligence, resistance to pain, sleep management... since the start, the rookie has put in a majestic performance against the most recent foilers in the fleet. Twenty miles downwind of the leader Charal (Jérémie Beyou), he is playing his cards right with confidence and typical British coolness.


Sam Goodchild:
« We’ve been looking at Bermuda for a while. We’re going as far north as we can and we’ll leave Bermuda to our left. Unfortunately, no time for a cup of tea there. We’re turning East at last and heading home as fast as we can this morning to stay with a low pressure system as long as we can.Yesterday was not easy . The seastate was rough and we were sailing in unstable winds in strength. Lots of trimming to keep going fast in the gusts. Trying to find the right time to sleep.Direction as been further North than we expected which has pushed us further west. We have to deal with it. Happy at the moment. Big question mark is over rest. 2 or 3 times 20 mn naps. Body gets used to it though! Wind shifts from 8 kts to 20. Feeling a bit tired. Few sail changes coming up. Lets not make any mistake.Yesterday, lots of choppy waves, not comfortable. Boat is slamming. Got to be careful not to break anything. Should calm down. Looking forward to that!A bit surprised that FOR THE PLANET is doing so good against the new boats. Very encouraging. Question is how well will we do when sea state calms down and we start going downwind.Some high pressure appearing and differences will be made after the High pressure and going East . Race will be decided if we carry the right sails  with the right wind and not make any mistake. »







Fermer