COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Dans le bon tempo !

Thomas Ruyant et Morgan Lagravière, après 20 heures de course, sont ce matin au rendez-vous imaginé depuis le départ à l’examen de l’évolution des grands systèmes météos d’Atlantique Nord.

Ils ont débordé à l’aube le Dispositif de Séparation de Trafic d’Ouessant, au moment du passage du front, dans des vents de 35 noeuds et plus, et se présentent à l’heure pile pour négocier une première bascule stratégique du vent au Nord Ouest, et s’engager dans un choix de route qui pourrait, déjà, s’avérer décisif pour l’issue de cette Transat Jacques Vabre de très haut niveau.

Ils sont accompagnés en ces heures cruciales de l’un des autres favori de l’épreuve, Charal au duo Beyou-Cammas, à qui ils contestent depuis le départ hier matin du Havre le leadership. Ces postulants aux lauriers Martiniquais ont cravaché dur pour rallier ce premier point stratégique et FOR PEOPLE a ainsi déjà, et à l’heure où nous écrivons ces lignes, avalé plus de 330 milles, à 15,4 noeuds de vitesse moyenne! Le prix en inconfort face au vent et à la mer se compte très certainement en privation de sommeil pour des marins engagés dans une telle bagarre au contact, sur une mer particulièrement fréquentée, et dans la quête d’une route météorologique millimétrée. Deux trajectoires leur seront ces toutes prochaines heures proposées, l’une franchement orientée Sud Ouest, prétendument plus « confort », et l’autre plus à l’Ouest, ventée et chaotique à souhait.

Quand sens marin et appétit de compétition s’affrontent….

Fermer