COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Le juge de paix des Açores

Les leaders de « Retour à la base » franchiront demain matin la porte virtuelle des Açores fixée par l’organisation.

Ce passage permettra de faire un point précis sur les écarts entre les protagonistes. Paprec Arkea comptabilisera alors les dividendes d’une option à risque, au nord de la flotte, et dans le plus fort du vent et de la mer, qui lui a déjà permis d’avaler plus de 800 milles sur un  seul bord tribord amure. Ses adversaires tricotent en son Sud, enchainant les empannages et les bords plus ou moins rapprochants et pénalisants en gain sur la route. Sam Goodchild et FOR THE PLANET tiennent toujours avec autorité leur rang d’outsider parmi les bateaux les plus récents de la classe. Le Britannique focalise toute son attention à la « chasse au Charal », le voilier de Jérémie Beyou qui glisse à une douzaine de milles devant son étrave. Son bonheur d’être en mer fait plaisir à voir et atteste sans conteste de son aisance en solo aux commandes de son plan Verdier de 2019. Cette maitrise lui permet de consacrer toute son énergie à la régate en cours, à l’éxacte carburation de son voilier, jamais économe d’un réglage ou de l’adaptation de son plan de voilure aux conditions météos. Il parvient à accompagner le déplacement vers l’Est de la grosse dépression en son nord, en glissant avec la dose précise de vent et d’angulation pour aller vite sans trop faire souffrir sa machine. Cette subtile équation lui sourit pour l’heure, à l’orée du 7ème jour de course et à 1 600 et quelques milles de l’arrivée, scandée par un nouveau passage de front. Le dernier tronçon de la course entre Açores et Bretagne s’annonce passionnant. La route relativement conservatrice suivie par Sam s’avérera-t’elle payante face au leader secoué par 4 jours d’intense navigation dans du vent fort et sur mer formée? L’usure des bateaux en passe de boucler leur deuxième Transat en un mois est à l’évidence un facteur radical à prendre en compte avec l’accumulation des milles et la proximité de l’arrivée.

Fermer