COMMUNIQUÉS DE PRESSE

L'homme de bronze

Sam Goodchild - FOR THE PLANET - troisième du Retour à la Base et vainqueur des Imoca Globe Series !

Sam Goodchild termine sa première transat en solitaire en Imoca à la troisième place de « Retour à la base », course entre Fort de France et Lorient. Le skipper de FOR THE PLANET signe par la même occasion la cinquième troisième place de l’année. Il aura en effet pris le bronze lors des 5 épreuves au programme de la saison, en compagnie de son co-skipper Antoine Koch. Une telle régularité dans le haut des classements est assez unique, et positionne le jeune (34 ans) Britannique parmi les top outsiders du prochain Vendée Globe. Il est la force émergente du circuit IMOCA, qui aura tout au long de la saison étonné par sa fraicheur, sa régularité, son sang froid à toute épreuve, et sa capacité à tirer le meilleur d’un voilier bien né en 2019, face aux foilers de la toute dernière génération. Cette constance dans la performance lui vaut de terminer l’année en tête des Imoca Globe Series, le championnat de la classe. Il devance Yoann Richomme et Jérémie Beyou.

Sam Goodchild a intégré au printemps dernier seulement l’écurie de course au large TR Racing de Thomas Ruyant. Le soutien de toute une équipe constituée, et la mutualisation de tous les retours d’expérience des deux bateaux du team, FOR PEOPLE de Thomas Ruyant, et son FOR THE PLANET, a incontestablement facilité son apprentissage du plan Verdier de 2019, et son épanouissement au plus haut niveau de la classe. Ses 5 podiums pour autant de courses disputées, ajoutés aux deux victoires de FOR PEOPLE (Guyader Bermudes 1000 race et Transat Jacques Vabre) traduisent d’éclatante manière la  pertinence et l’efficacité de cette écurie à deux têtes dirigée par Thomas Gavériaux, unie dans un  effort commun, au service de la performance sous l’égide d’un partenaire-acteur, le leader de la cybersécurité Advens et son Président et fondateur Alexandre Fayeulle, et également le cabinet Leyton le tout pour accompagner au sein du collectif We Sail for People and Planet le fond citoyen Team for the Planet et le réseau Entourage.  

Sam Goodchild - FOR THE PLANET:

« Je suis hyper satisfait. Il ne faut pas dire qu’on est fatigué de finir troisième, même si c’est la cinquième fois cette année. On joue avec des bateaux plus récents, face à des skippers très expérimentés. C’est rassurant et cela nous met en confiance.Une transat en solo et en Imoca, c’est dur ! La vie à bord n’est pas facile. On continue de travailler sur l’ergonomie. Toutes les manoeuvres sont difficiles et on doit toutes les appréhender avec anticipation et le plus grand soin. Tout est chronophage et énergivore. C’est vraiment l’énergie du marin qui est le facteur limite sur ces bateaux. De manière général, je me suis bien amusé, plus que je na le pensais au départ. J’en ai bien profité.Ces résultats sont inespérés ! J’ai commencé The Ocean race il y a un an, et on gagné 3 étapes sur 4 avec Holcim-PRB, et avec FOR THE PLANET et Antoine Koch, on fait podium sur toutes les étapes de la saison avec un bateau plus ancien, on ne s’y attendait pas. C’est aussi la preuve de la qualité et de la puissance du team à deux bateaux FOR PEOPLE et FOR THE PLANET. Il fallait oser un tel projet. Et ça marche !On cherche toujours à s’améliorer, à trouver de meilleurs réglages, à travailler sur les pilotes…. On poursuit le travail sur l’ergonomie du bord pour plus de confort en solo. A présent, j’aspire à me reposer, en famille et sans le bateau ! »

Le Retour à la base en bref :

Sam Goodchild à bord de l’IMOCA FOR THE PLANET a franchi la ligne  d’arrivée de « Retour à la base » ce dimanche 10 décembre 2023 à 0 heure et 43 minutes. Il prend la troisième place de l’épreuve. Son temps de course est de 9 jours, 07 heures, 43 minutes et 21 secondes. Il parcouru sur l’orthodromie 3 497,4 milles, à la vitesse moyenne de 15,6 noeuds. il a en réalité parcouru 4 357,1 milles sur le fonds, à la vitesse moyenne de 19,5 noeuds. Il termine à 7 heures et 39 minutes du vainqueur Yoann Richomme.

🇬🇧 The bronze Man !
Sam Goodchild - FOR THE PLANET - third in Retour à la base, and winner of the Imoca Globe Series !

Sam Goodchild finishes his first solo Imoca transatlantic race in third place in "Retour à la base", a race between Fort de France and Lorient. The skipper of FOR THE PLANET in the meantime takes his fifth third place of the year. He took bronze in all 5 events on the season's program, along with co-skipper Antoine Koch. Such consistency at the top of the rankings is quite unique, and positions the young (34) Briton among the top outsiders for the next Vendée Globe (november 2024). He's the emerging force on the IMOCA circuit, and throughout the season he's amazed everyone with his freshness, his consistency, his unfailing composure, and his ability to get the best out of a boat launched in 2019 under the name LinkedOut, against the very latest generation of foilers. This consistency of performance earned him the top spot in the Imoca Globe Series, the class championship. He ranks ahead of Yoann Richomme and Jérémie Beyou.Sam Goodchild only joined Thomas Ruyant's TR Racing ocean racing team last spring. The support of an entire team, and the pooling of all the feedback from the team's two boats, Thomas Ruyant's FOR PEOPLE and his own FOR THE PLANET, has undeniably facilitated his learning of the 2019 Verdier design, and his blossoming at the highest level of the class. His 5 podiums in as many races sailed, added to FOR PEOPLE's two victories (Guyader Bermuda 1000 race and Transat Jacques Vabre), brilliantly demonstrate the relevance and efficiency of this two-headed team led by Thomas Gavériaux, united in a common effort to serve performance.

Sam Goodchild - FOR THE PLANET

"I'm really pleased. We can't say we're tired of finishing third, even though it's the fifth time this year. We're playing with newer boats, against very experienced skippers. It's reassuring and gives us confidence.
A solo transatlantic race on an Imoca is tough! Life on board is not easy. We're continuing to work on ergonomics. All the maneuvers are difficult, and we have to approach them with anticipation and the utmost care. Everything is time-consuming and energy-consuming. It's really the sailor's energy that's the limiting factor on these boats.
Generally speaking, I've had a lot of fun, more than I thought I would at the start. I really enjoyed it.
These results are unexpected! I started The Ocean race a year ago, and we won 3 out of 4 legs with Holcim-PRB, and with FOR THE PLANET and Antoine Koch, we made the podium on all the races of the season with an older boat, against Richomme, Beyou.... we didn't expect it. It's also proof of the quality and power of the FOR PEOPLE and FOR THE PLANET two-boat team. It was a daring project. And it works!
We're always looking for ways to improve, to find better settings, to work on the pilots.... We're continuing to work on on-board ergonomics for greater solo comfort.
Right now, I'm looking forward to resting, with my family and without the boat!"

Retour à la base in brief :

Sam Goodchild aboard IMOCA FOR THE PLANET crossed the finish line of « Retour à la Base" this Sunday, December 10, 2023 at 0 hours and 43 minutes. He takes third place in the event. His race time is 9 days, 07 hours, 43 minutes and 21 seconds. He covered 3 497,4 miles on the great circle route, at an average speed of 15,6 knots. He actually covered 4 357,1 miles on the sea bed, at an average speed of 19,5 knots. He finished 7 hours and 39 minutes behind the winner, Yoann Richomme (Paprec Arkea).

Fermer