COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Motivations et objectifs inchangés

Morgan Lagravière, Thomas Ruyant, Sam Goodchild, Antoine Koch

Cartouche, piaule, brafougne, baston, branlaie, bataste, ramade… la situation météo que connait le pays trouve dans le vocabulaire de tous les « voileux » de l’hexagone son qualificatif. Et le report dimanche dernier du départ de la 16ème Transat Jacques Vabre pour la Classe Imoca ne souffre d’aucune contradiction. Thomas Ruyant et Morgan Lagravière (FOR PEOPLE), en parfaite symbiose avec leurs compères au sein du collectif We Sail For People and Planet Sam Goodchild et Antoine Koch (FOR THE PLANET), abordent ces étranges journées de stand-by avec un professionnalisme qu’aucun atermoiement ne vient altérer. A l’instar de leurs camarades de Classe, ils vivent au rythme des communications de la Direction de course, appliqués à l’étude de leurs fichiers météos, impliqués dans la poursuite de leur préparation physique, et heureux de pouvoir profiter un peu plus que d’habitude de leurs proches. Modification de la date de départ à probablement mardi matin 7 novembre, altération du parcours avec une possible route plus directe vers la Martinique, ne changent rien à leurs motivations de performers, ni aux objectifs, ambitieux, que chacun se fixe pour son duo. La Jacques Vabre reste la Jacques Vabre, et les quatre marins s’y engagent pour briller.

Les belles vibrations Havraises

« Journée tronçonneuse pour moi hier » avoue Morgan Lagravière, coincé en son domicile Morbihanais par de nombreuses chutes d’arbres. « Je profite de ma fille de 16 mois » reconnait Sam Goodchild entre deux séances sportives. « On récupère ! » lancent en chœur Antoine Koch et Thomas Ruyant.

Si la belle semaine Havraise semble déjà loin, elle continue néanmoins de porter et d’inspirer les quatre coureurs du collectif. « On a pu autour du bassin Paul Vatine, rencontrer et échanger avec de nombreux acteurs du double projet sociétal et environnemental que nous portons » précise le plus Français des navigateurs Britanniques. « Nous continuons de surfer sur cette belle onde positive que nous ont apportée tous nos supporters » insiste Ruyant. « Les bonnes vibrations offertes par l’enthousiasme de nos soutiens sont toujours présentes dans nos têtes, et nous vivrons avec durant toute la course. »

L’envie est là !

La Transat Jacques Vabre en Imoca demeure forte de son incroyable plateau, « et une transat reste une transat » insiste Morgan. « Nous vivons avec les tribulations de la météo qui est partie intégrante de notre sport. »

Et Thomas de résumer l’ambiance général au sein de toutes les équipes FOR PEOPLE et FOR THE PLANET ; « Dès notre retour au Havre en fin de prochain week-end, navigants et préparateurs de l’équipe seront tout entier mobilisés pour la course. Rien n’a changé en ce qui concerne nos objectifs. On a le mors entre les dents ! Deux transats nous attendent, en double puis en solo pour Sam et moi avec ce retour à la base. L’envie est là, et ne demande qu’à s’extérioriser. »

Fermer