COMMUNIQUÉS DE PRESSE

« Sam m’impressionne! »

L’interjection est spontanément venue aux lèvres de Thomas Ruyant ce matin, à l’évocation de la course de son partenaire d’écurie chez TR Racing.

Sam Goodchild est en effet le concurrent désormais le plus à l’Est de toute la flotte. Il bataille avec Yoann Richomme (Paprec Arkea) quelques 45 milles en son Nord et sous son vent, pour le gain d’une première place que les deux hommes s’échangent au gré des classements.

Sam impressionne. Rarement le plus rapide, le Britannique va vite tout le temps, quelles que soient les allures, quelle que soit la force et l’angle du vent et l’état de la mer. Mieux, c’est avec l’air « de ne pas y toucher » et le plus naturellement du monde qu’il évolue en permanence dans le haut de range des voiliers Imoca. 524 milles ont ainsi été dévorés ces dernières 24 heures par son FOR THE PLANET, (21,8 noeuds de moyenne!). C’est certes moins que son camarade d’écurie Thomas Ruyant et ses 550 milles, mais tellement révélateur de la capacité du nouveau venu en solitaire dans la classe, à performer longtemps et régulièrement. On a aussi envie de louer son sens de la trajectoire et du placement, comme le souligne là encore Thomas. « Sam ne fait pas d’erreur! » FOR THE PLANET ouvre ainsi la voie sur la bordure Sud des trains de dépression venues des contrées Nord Américaines, et que les solitaires vont devoir chevaucher avec justesse dans leurs choix de placement vers les portes Açoriennes positionnées par la Direction de course. Chaque degré dans le vent de Sud Ouest va compter, tant l’homogénéité des leaders de la flotte interdit la moindre approximation. Et Sam, aux commandes de son plan Verdier ex LinkedOut de 2019 depuis seulement quelques mois, surprend là aussi par sa clairvoyance et la justesse de ses choix de route. A 2 300 et quelques milles de l’arrivée à Lorient, et déjà près de 1 600 milles parcourus sur le fond au 4ème jour de course, Sam affiche toujours la même lucidité, conscient d’entrer dans une phase où la préservation de l’homme et de la machine prend une importance croissante dans la conduite de la course.

Fermer