COMMUNIQUÉS DE PRESSE

Vive le format sprint !

Thomas et Morgan dans les starting-blocks ! Les deux skippers de FOR PEOPLE piaffent, s’ébrouent, s’impatientent. Certes la semaine de repos imposée depuis dimanche dernier a été bénéfique, bien mise à profit pour récupérer et structurer les motivations. Mais l’appel du large et d’une régate au contact de 39 voiliers Imocas est désormais trop fort. Les tenants du titre veulent en découdre, lâcher les chevaux et ce surplus d’énergie amassé depuis le faux départ du 29 octobre. 3 750 milles d’Atlantique leur sont désormais proposés, en lieu des 5 600 milles initialement envisagés via les îlots Brésiliens et équatoriales de Sao Pedro et Sao Paolo. Qu’importe ! Le duo de FOR PEOPLE du collectif We Sail for People and Planet adore les sprints, l’engagement sans retenu, en apnée, et ces promesses de dépassement physique et sportif absolu dont Thomas et Morgan font le sel de leur vie de marins. Mardi matin, 9 heures trente ; on lâche les fauves !

FOR PEOPLE - Pierre Bouras photographie

« Un départ plus détendu que d’habitude s’avance » explique Thomas Ruyant. « L’heure matinale de notre sortie du bassin Paul Vatine, vers 5 heures, ne devrait pas favoriser les grands mouvements de foule. Le bateau est fin prêt. L’avitaillement à bord. Ronan Dehayes, notre boat Captain, Lucas Montagne et Pierre Denjean nous accompagneront jusqu’à la ligne de départ. Ils se jetteront à l’eau avant les 4 dernières minutes fatidiques. Ensuite, ce sera à Morgan et à moi de jouer, pour une course au profil que nous connaissons bien,  avec ce premier front à aller chercher 24 heures après le départ, qui déterminera les différentes options vers les Açores, via le cap Finisterre ou via une route plus à l’Ouest. Nous laisserons l’archipel portugais loin dans notre Nord. Plusieurs options restent ouvertes. »

Ni Morgan ni Thomas ne regrettent la réduction du parcours initial, qui les prive de cette double traversée du pot au Noir, singularité du format de cette Transat Jacques Vabre 2023. « J’aime bien ce format sprint vers la Martinique » avoue Thomas. « Ce sera moins monotone stratégiquement, avec moins de contrainte stratégique.» Quant à Momo, « il s’en fiche, tant que ça va vite » s’amuse le Dunkerquois !

15 noeuds de Sud-Ouest, légère houle d’un peu plus d’un mètre… tous les ingrédients du spectacle seront au rendez-vous du grand départ des Imocas de la 16ème Transat Jacques Vabre. Show devant annoncent Toto et Momo !

Fermer